Icônes sociaux
Voir l'article

Nouvelles

À la recherche de solutions inclusives pour relever les défis de main-d’œuvre : des mesures intéressantes mais incomplètes dans le budget provincial

QUÉBEC, le 27 mars 2018  [CNW TELBEC] – À la sortie du huis clos budgétaire provincial, AXTRA accueille favorablement plusieurs annonces du Plan économique 2018-2019, mais se questionne sur la place accordée au secteur québécois de l’employabilité et aux personnes issues des groupes sous-représentés sur le marché du travail.

En attente de la Stratégie nationale sur la main-d’œuvre

Pour répondre aux défis du marché de l’emploi, Québec annonce des investissements additionnels de 810 M$ sur 6 ans dans le cadre de la nouvelle Stratégie nationale sur la main-d’œuvre, qui devrait être dévoilée au printemps 2018. Cette Stratégie 2018-2023 témoigne de la volonté gouvernementale de mieux arrimer les besoins des entreprises et les compétences des travailleurs face aux changements démographiques et technologiques. L’Alliance des centres-conseils en emploi déplore toutefois que le secteur communautaire soit exclu de son élaboration et s’interroge sur le caractère inclusif des mesures à venir.

Soutenir la participation active de tous les individus

AXTRA salue le financement supplémentaire annoncé pour favoriser l’intégration en emploi des personnes immigrantes, des travailleurs expérimentés et des personnes en situation de handicap. Elle s’inquiète cependant de la multiplication des acteurs, qui pourrait nuire au déploiement d’une offre de service cohérente et adaptée. « Il est important de reconnaître le savoir-faire des centres-conseils en emploi qui assurent, depuis plusieurs décennies, la prestation des services publics d’emploi et de carrière sur l’ensemble du territoire québécois », souligne Valérie Roy, directrice générale d’AXTRA.

Alors que le Plan économique reconnaît la nécessité d’apporter un appui aux employeurs qui doivent composer avec les nouvelles réalités du marché du travail, il semble sous-estimer l’importance de l’accompagnement pour les individus vulnérables. « Si le gouvernement souhaite réellement augmenter le taux de participation au marché du travail des personnes faisant partie de groupes sous-représentés, il doit leur offrir un accompagnement soutenu, structuré et personnalisé pour assurer leur insertion socioprofessionnelle durable », soutient Mme Roy.

Compte tenu des enjeux actuels et futurs de rareté de main-d’œuvre et d’adéquation formation-compétences-emploi, le Québec a besoin de tous ses travailleurs et de la collaboration de l’ensemble des partenaires du marché du travail.

À propos d’AXTRA

AXTRA, l’Alliance des centres-conseils en emploi, regroupe 90 organismes membres qui sont répartis dans 16 des 17 régions du Québec. Ses membres emploient quelque 1 400 professionnels et desservent plus de 80 000 individus par année, ce qui en fait le plus important regroupement en employabilité au Québec.

Suivez-nous 

Derniers tweets

Suivez-nous !