Icônes sociaux
Voir l'article

Nouvelles

La nouvelle Stratégie nationale sur la main-d’œuvre 2018-2023

Le gouvernement du Québec vient de dévoiler sa toute nouvelle Stratégie nationale sur la main-d’œuvre 2018-2023, qui vise à pourvoir plus de 1,3 million de postes d’ici 10 ans. Cette Stratégie s’inscrit dans le cadre des travaux qui ont émané du Rendez-vous national sur la main-d’œuvre, qui s’est tenu en février 2017 à Québec. Elle étaye également certaines des propositions énoncées dans le dernier budget provincial du ministre Leitão.

Quatre grandes orientations

La Stratégie est assortie d’un financement de 1,3 G$ et s’articule autour de quatre grands axes, soit :

  • Avoir une meilleure connaissance des besoins actuels et futurs du marché du travail et les diffuser (77,9 M$);
  • Avoir suffisamment de travailleuses et de travailleurs (802 M$, dont 324,1 M$ pour améliorer l’attraction, la sélection et l’intégration en emploi des personnes immigrantes);
  • Améliorer la flexibilité et l’agilité dans le développement des compétences (394,7 M$);
  • Adapter les milieux de travail (63,1 M$).

Lire le Communiqué du Premier ministre

Quarante-sept mesures

Voici quelques-unes des mesures proposées ou bonifiées par la Stratégie :

  • Créer un Carrefour de l’emploi et de la formation dans la nouvelle plateforme Web gouvernementale : ce nouvel espace permettra à la population en général et aux employeurs d’avoir plus facilement accès à un site de placement renouvelé et à un nouvel outil d’IMT et d’information scolaire sur les formations offertes.
  • Développer et mettre en œuvre une stratégie de rétention des travailleuses et travailleurs étrangers temporaires et une stratégie de rétention des étudiantes et étudiants étrangers : le gouvernement souhaite notamment travailler en amont pour intégrer les travailleuses et travailleurs étrangers temporaires et leurs conjoints ou conjointes, en modifiant les critères d’admissibilité des mesures actives d’Emploi-Québec.
  • Mettre sur pied l’Initiative ciblée pour les travailleuses et travailleurs expérimentés : une nouvelle ICTE remplacera l’ancien programme fédéral afin de soutenir les personnes âgées de 50 à 64 ans en recherche d’emploi, mais aussi pour aider celles qui désirent se maintenir en emploi.
  • Favoriser l’intégration des personnes handicapées au marché du travail : le gouvernement investira des montants supplémentaires (37,0 M$, dont 8,0 M$ déjà financés) dans le Programme de subvention aux entreprises adaptées (PSEA) ainsi que dans le Contrat d’intégration au travail (CIT).
  • Soutenir l’intégration des personnes judiciarisées au marché du travail : une offre de service destinée à cette clientèle sera étendue à l’échelle du Québec en 2019-2020, soit dans les douze régions où se situent les neuf organismes spécialisés dans l’intégration en emploi des personnes judiciarisées. De plus, un Comité interministériel sera mis sur pied pour étudier les possibilités législatives et administratives d’améliorer l’accès au marché du travail des personnes ayant un casier judiciaire.

Consulter la Stratégie nationale sur la main-d’œuvre

Voir le résumé de la Stratégie

Le positionnement d’AXTRA : des suivis à faire pour la mise en œuvre

Bien qu’AXTRA salue la majorité des mesures annoncées dans la nouvelle Stratégie nationale, elle déplore encore une fois que le secteur communautaire ait été exclu de son élaboration. Pour veiller à l’inclusion et à la participation active de tous les individus sur le marché du travail, il est primordial de mettre à contribution les organismes en employabilité, qui détiennent une expertise de pointe en matière d’intégration et de maintien en emploi. L’Alliance poursuivra ses représentations, en collaboration avec les autres associations du secteur, afin de s’assurer que le partenariat entre les instances gouvernementales et les ressources externes soit déployé de façon optimale dans le cadre de la Stratégie nationale sur la main-d’œuvre.

Suivez-nous 

Derniers tweets

Suivez-nous !