Icônes sociaux
Voir l'article

Nouvelles

Budget 2019-2020 : une réponse partielle aux défis actuels et futurs de main-d’œuvre, selon AXTRA

QUÉBEC, le 21 mars 2019 [CNW Telbec] – À la sortie du huis clos budgétaire provincial, AXTRA salue les mesures visant à accroître la participation au marché du travail, mais s’interroge sur leur portée afin d’assurer l’inclusion en emploi de tous les individus.

Des initiatives ciblées mais incomplètes

Le premier budget du gouvernement de la CAQ prévoit une aide additionnelle de 1,7 milliard sur cinq ans afin d’accroître la participation au marché du travail. Pour ce faire, le ministère des Finances mise principalement sur la prolongation de carrière, l’intégration des personnes immigrantes, l’emploi des personnes handicapées et des jeunes. Toutefois, AXTRA s’interroge sur la spécificité des mesures introduites dans ce plan budgétaire : « Le premier plan économique du gouvernement Legault propose quelques mesures intéressantes pour favoriser le maintien en emploi de certains groupes de la population, mais ne donne pas de vision claire pour répondre aux besoins d’intégration ou de réintégration sur le marché du travail de l’ensemble de la population », souligne Valérie Roy, directrice générale d’AXTRA.

Des mesures timides pour faire face aux mutations du marché du travail

L’Alliance souligne les efforts du gouvernement pour favoriser le maintien en emploi des travailleurs, mais aurait souhaité voir plus de mesures concrètes afin de faire face aux mutations rapides du marché du travail et aux défis d’adéquation entre les compétences du bassin actuel de main-d’œuvre et les besoins des entreprises québécoises.

À cet effet, AXTRA désire rappeler que les centres-conseils en emploi ont développé une expertise unique pour accompagner les individus dans leur parcours professionnel et leur gestion de carrière ainsi que soutenir les entreprises dans l’intégration et le maintien de leurs employés. « Dans un contexte économique marqué par la rareté de main-d’œuvre dans plusieurs secteurs d’activité, les centres-conseils en emploi se positionnent comme des partenaires incontournables afin de maximiser le potentiel de tous les individus et favoriser une meilleure adéquation avec les besoins des entreprises. Il devient primordial de reconnaître leur expertise et leurs services offerts sur l’ensemble du territoire québécois », rappelle Mme Roy.

À propos d’AXTRA

AXTRA, l’Alliance des centres-conseils en emploi, regroupe 91 organismes membres qui sont répartis dans 16 des 17 régions du Québec. Ses membres emploient quelque 1 500 professionnels et offrent des services publics d’emploi et de carrière à plus de 80 000 individus par année, ce qui en fait le plus important regroupement en employabilité au Québec.

Suivez-nous 

Derniers tweets

Suivez-nous !