Icônes sociaux

Les chercheurs d’emploi, les grands absents du budget 2020-2021 selon AXTRA

QUÉBEC, le 10 mars 2020 [CNW Telbec] – Présente au huis clos budgétaire provincial, AXTRA, l’Alliance des centres-conseils en emploi, se questionne sur la portée des quelques mesures d’emploi présentées et leur capacité à répondre aux besoins actuels et futurs du marché du travail.

Des services ciblés, mais parfois inaccessibles

Reconnaissant les investissements réalisés depuis deux ans dans le but d’accroître la participation au marché du travail, l’Alliance s’interroge néanmoins sur la spécificité des mesures instaurées par le gouvernement Legault.

« Il est pertinent de cibler certains groupes qui sont actuellement sous-représentés sur le marché du travail, comme les travailleurs expérimentés et les personnes immigrantes. Cependant, il ne faut pas oublier que l’ensemble de la population peut éprouver des difficultés en matière d’emploi, surtout dans un marché du travail marqué par des mutations rapides », souligne Valérie Roy, directrice générale d’AXTRA.

À cet effet, AXTRA rappelle qu’il est important que tous les individus aient accès à des services d’emploi et de carrière, selon leurs besoins et non en fonction de leur catégorie démographique, qu’ils occupent ou non un emploi.

Des mesures plus axées sur les besoins des individus

Dans un contexte de rareté de main-d’œuvre, la productivité des entreprises dépend non seulement des avancées technologiques et de la formation continue des travailleurs, mais également de la bonne adéquation entre les aspirations professionnelles, les aptitudes et l’emploi des individus.

« Notre plus récent sondage souligne que près de la moitié des travailleurs ne sont pas épanouis en emploi. Or, un employé malheureux ou en situation de sous-emploi n’aura pas la même productivité qu’un travailleur sur son X. Il est donc primordial d’aider tous les Québécois et Québécoises à évoluer sur le marché du travail, pour leur permettre de s’épanouir sur le plan professionnel et de contribuer pleinement à l’économie et à la société », soutient Mme Roy.

Les centres-conseils en emploi membres de l’Alliance permettent aux individus de trouver et maintenir un emploi de qualité, qui correspond à leurs intérêts et compétences. Ce faisant, ils contribuent au développement socioéconomique de leur région et à la productivité des entreprises qui tirent avantage de ces employés motivés et donc plus loyaux.

À propos d’AXTRA

AXTRA, l’Alliance des centres-conseils en emploi, a pour mission de représenter, informer et soutenir ses 91 centres-conseils en emploi face aux enjeux du marché du travail. Ses membres regroupent plus de 1 500 professionnels qualifiés et accompagnent annuellement quelque 80 000 personnes dans leur cheminement professionnel (recherche d’emploi, réorientation de carrière, etc.), de même que des milliers d’entreprises à travers la province.